La Corée du Sud va construire le plus grand parc éolien offshore du monde pour 36 milliards d'euros

par Hyonhee Shin
·2 min de lecture
LA CORÉE DU SUD VA CONSTRUIRE LE PLUS GRAND PARC ÉOLIEN OFFSHORE DU MONDE POUR 36 MILLIARDS D'EUROS

par Hyonhee Shin

SEOUL (Reuters) - La Corée du Sud a dévoilé un plan de 48.500 milliards de won (36 milliards d'euros) pour construire le plus grand parc éolien offshore du monde d'ici 2030, dans le cadre des efforts visant à favoriser une relance écologique après la pandémie de COVID-19.

Ce projet est un volet majeur du Green New Deal du président Moon Jae-in, lancé l'année dernière pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles de la quatrième économie asiatique et la rendre neutre en émissions de carbone d'ici 2050.

Moon Jae-in a assisté à la cérémonie de signature du plan à Sinan, ville côtière du sud-ouest du pays accueillant la centrale, qui aura une capacité maximale de 8,2 gigawatts.

Les 8,2 GW envisagés correspondent à l'énergie produite par six réacteurs nucléaires, ou aux effets de la plantation de 71 millions de pins, ont déclaré les responsables.

"Avec ce projet, nous accélérons la transition énergétique écologique et nous nous dirigeons plus vigoureusement vers la neutralité carbone", a déclaré le président sud-coréen lors de l'événement.

Des entreprises de services publics et d'ingénierie étaient également présentes, notamment Korea Electric Power, SK E&S, Hanwha Engineering & Construction, Doosan Heavy Industries & Construction, CS Wind et Samkang M&T.

Les entreprises fourniront 47.600 milliards de won pour financer le projet et le reste sera réglé par le gouvernement, a déclaré le bureau du président.

Le parc offshore devrait créer jusqu'à 5.600 emplois et contribuer à atteindre l'objectif de faire passer la capacité éolienne du pays de 1,67 GW actuellement à 16,5 GW en 2030.

À ce jour, le plus grand parc éolien offshore du monde est celui de Hornsea 1 en Grande-Bretagne, qui a une capacité de 1,12 GW.

En Europe, le Danemark a approuvé jeudi un plan visant à construire la première île énergétique au monde dans la mer du Nord, qui produira et stockera suffisamment d'énergie verte pour couvrir les besoins en électricité de 3 millions de ménages européens.

(Version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)