Corée du Sud : le traditionnel kimchi soupçonné d'être à l'origine d'une intoxication alimentaire massive

Le kimchi, plat populaire à base de légumes fermentés, serait responsable de la contamination de plusieurs élèves et personnel éducatif dans la ville de Namwon. Une enquête a été ouverte.

Environ 1 000 personnes en Corée du Sud souffrent d'une intoxication alimentaire liée à du kimchi, plat traditionnel coréen, contaminé par des norovirus, un virus très contagieux qui cause de la diarrhée et des vomissements, indique ce samedi 6 juillet la BBC.

Les autorités de la ville de Namwon, dans le sud-ouest du pays, ont annoncé vendredi matin que 996 cas ont été confirmés, bien que les médias locaux aient indiqué que ce nombre était passé à 1 024 en début d'après-midi ce samedi.

Le kimchi, plat populaire à base de chou fermenté, avait été distribué aux personnes actuellement malades dans le cadre des repas scolaires de la ville. Selon les autorités locales, 24 écoles sont concernées. Les élèves et le personnel souffrent de vomissements, de diarrhées et de douleurs abdominales.

Les responsables de la ville de Namwon ont déclaré avoir lancé une enquête épidémiologique pour découvrir la source de la maladie mercredi 3 juillet, après qu'un premier cas ait été signalé la veille. Depuis, le nombre de cas a augmenté rapidement, passant de 153 mercredi à 745 jeudi.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux jeudi, le maire de la ville, Choi Kyung-sik, a assuré que les autorités sanitaires avaient adopté une "réponse préventive et excessive" pour tenter d'empêcher la propagation de la maladie.

"Nous assurerons la sécurité de nos citoyens", a-t-il ajouté.

En conséquence, le département des catastrophes et de la sécurité a temporairement suspendu la production et la vente de tous les produits de l'entreprise dont sont issus les kimchis contaminés. La firme a également procédé au rappel des autres produits déjà distribués.

Le norovirus, principale cause de gastroentérites aigües, est une maladie particulièrement contagieuse qui se transmet de personne à personne, par l’ingestion d’aliments contaminés ou par contact avec un environnement contaminé comme les surfaces par exemple.

Article original publié sur BFMTV.com