Corée du Sud: le parti au pouvoir triomphe aux élections locales

Le Parti du pouvoir du peuple (PPP), formation conservatrice au pouvoir, vient de remporter une victoire écrasante lors des élections locales du 1er juin. Lancée il y a une vingtaine de jours, l’administration Yoon Suk-yeol a désormais les coudées franches pour poursuivre son programme centré sur le logement, la déréglementation des entreprises et l’adoption d’une ligne plus dure vis-à-vis de la Corée du Nord.

Avec notre correspondant à Séoul, Louis Palligiano

« Un appel de la population à relancer l'économie et à améliorer ses moyens de subsistance ». C’est en ces termes que le président Yoon Suk-yeol a qualifié les résultats des élections locales qui ont permis à son camp, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), de rafler 12 des 17 principaux postes de maire et de gouverneur à pourvoir.

Antiféministe avoué et novice en politique, Yoon Suk-yeol avait remporté l'élection présidentielle de mars avec 0,7 point d'avance sur son rival de gauche Lee Jae-myung, la marge la plus étroite jamais obtenue. Il a remercié jeudi les Sud-Coréens pour la « réussite » de ces élections.

« Je veux voir les résultats de cette élection comme la volonté du peuple de relancer l'économie et de mieux s'occuper des moyens de subsistance de la population », déclare son porte-parole Kang In-sun, citant ses propos.

Le naufrage du Parti démocrate

La flambée de l’immobilier à Séoul serait largement à l’origine de cette débâcle du Parti démocrate qui a dit « accepter humblement la deuxième punition après l'élection présidentielle ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles