Corée du Sud: l'héritier de Samsung de retour en grâce à la tête du conglomérat

AFP - JUNG YEON-JE

Lee Jae-yong, l'héritier de Samsung, et de facto dirigeant du conglomérat, devient officiellement le président de Samsung Electronics. Un titre hautement symbolique qui vient concrétiser son retour aux affaires après avoir bénéficié du pardon présidentiel en août dernier après avoir été condamné pour corruption. Une nomination qui intervient dans un contexte économique compliqué pour Samsung Electronics.

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

À 54 ans, Lee Jae-yong prend officiellement la tête de l’entreprise créée par son grand-père et transformée en un empire mondial par son père. Le troisième de la dynastie Lee dirigeait de fait le conglomérat depuis 2014, mais ses démêlés judiciaires l’avaient empêché d’accéder officiellement à la fonction.

Condamné en 2017 pour avoir corrompu l’ex-présidente Park afin qu’elle garantisse son contrôle sur le groupe, il a été incarcéré en 2017 puis de nouveau en 2021. Ce retour en grâce a été savamment pensé depuis deux ans, avec d’abord une libération sous caution, puis un pardon présidentiel en août dernier. Lee Jae-yong a soigné sa communication depuis de nombreux mois afin de séduire l’opinion publique sud-coréenne, notamment les plus jeunes.


Lire la suite sur RFI