La Corée du Sud inflige une amende de près de 180 millions de dollars à Google

·1 min de lecture

JUSTICE - Le géant du Web est accusé d'abus de position dominante sur le marché des applications mobiles et des systèmes d’exploitation

Google a été condamné, ce mardi par l’autorité en charge de la concurrence en Corée du Sud, à une amende de près de 180 millions de dollars pour abus de position dominante sur le marché des applications mobiles et des systèmes d’exploitation.

Cette décision « portera atteinte aux avantages dont bénéficient les consommateurs », a estimé Google qui prévoit de faire appel, selon l’agence de presse Yonhap.

Apple Store et Play Store dans le viseur

Cette décision intervient deux semaines après l’adoption par Séoul d’une loi interdisant à Apple et Google de forcer les développeurs d’applications à utiliser leurs systèmes de paiement, déclarant ainsi illégaux leurs lucratifs monopoles sur l’App Store et le Play Store. Les deux géants américains sont sous le feu des critiques notamment pour avoir prélevé jusqu’à 30 % de commission sur les ventes d’applications.

La semaine dernière, une juge américaine a ordonné au fabricant de l’iPhone de ne plus imposer aux éditeurs d’utiliser son système de paiement pour leurs applications dans le cadre d’un contentieux l’opposant au développeur américain de jeux vidéo Epic Games. Google et Apple dominent le marché des applications en ligne en Corée du Sud, douzième puissance économique mondiale et leader dans le secteur de(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Etats-Unis : Donald Trump, banni de Facebook, s’en prend violemment à Mark Zuckerberg
Comment TikTok essaye de rendre sa plateforme plus « safe » pour les ados
« France Soir » : Privé de publicité par Google, le site dénonce « une atteinte à la liberté d’expression »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles