Corée du Sud : les excuses du ministre de l’Intérieur après la tragédie d’Itaewon

© Kim Hong-Ji

Quatre jours après le drame survenu dans le quartier d’Itaewon, le gouvernement a présenté ses excuses officielles. Samedi soir, 156 personnes, en majorité des jeunes, ont perdu la vie dans un mouvement de foule lors des célébrations d’Halloween. Au moins 100 000 fêtards se trouvaient dans ce quartier populaire lorsqu’ils ont été bloqués dans une petite ruelle entourée de bars et de boîtes de nuit, empêchant tout déplacement. Les victimes sont mortes asphyxiées ou piétinées.

Depuis, la population cherche à comprendre comment un tel évènement a pu se produire, alors que cette zone est connue pour accueillir des milliers de gens tous les ans à la même période. Rapidement, le manque de moyens déployés par la police pour assurer la sécurité a été pointé du doigt.

Dès samedi soir, les autorités ont reconnu que seuls 200 policiers se trouvaient à Itaewon. En réalité, ils n’étaient que 137, dont une grande majorité étaient habillés en civil et n’avaient pas pour mission de surveiller la foule mais de vérifier les possibles trafics de drogue. Les Sud-Coréens sont d’autant plus en colère qu’au même moment, 6500 policiers étaient mobilisés à un autre endroit de Séoul, pour une manifestation dans laquelle ne se trouvaient pourtant que 25 000 personnes, rapportent le...


Lire la suite sur ParisMatch