Corée du Sud: des chats domestiques responsables d'une centaine d'incendies en trois ans à Séoul

·1 min de lecture
Un chat dans un bar de Séoul en avril 2020 - Ed JONES / AFP
Un chat dans un bar de Séoul en avril 2020 - Ed JONES / AFP

Les chats seraient-ils des pyromanes en puissance? À Séoul, le département en charge des incendies et des désastres a annoncé la semaine dernière que 107 logements ont connu des feux vraisemblablement causés par des félins domestiques en trois ans.

Selon les autorités, relayées par CNN, les chats allument les plaques électriques sensibles au toucher en marchant dessus. Celles-ci se mettent ensuite à surchauffer, et entraînent des incendies. Par chance, aucun décès n'a été à déplorer dans ces incidents, alors que quatre personnes ont été blessées.

1000 incendies par an aux États-Unis

"Nous conseillons aux foyers avec des animaux de compagnie de faire très attention puisque les incendies peuvent se propager très rapidement quand personne n'est à la maison", a expliqué Chung Gyo-chul, un des responsables du département en charge de ce dossier.

Comme l'explique CNN, ce type d'incident n'est pas uniquement lié à la Corée du Sud. Aux États-Unis, selon l'American Humane Association, plus de 1000 incendies par an sont causés par des animaux de compagnie. L'organisme incite donc les propriétaires à retirer les boutons ou débrancher les plaques en leur absence, pour éviter une catastrophe.

En France, quelques cas ont été recensés. En 2020 par exemple, le quotidien l'Alsace faisait état d'un incendie près de Mulhouse. Un chat avait allumé une plaque de cuisson en tentant d'accéder à un sac de croquette. Par chance, son propriétaire était un sapeur-pompier, et aucune personne n'avait été blessée dans l'incident.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles