Corée du Nord: des tirs de missiles pour essayer un nouveau système d’armement

·2 min de lecture

La Corée du Nord a de nouveau tiré des missiles ce samedi, un test qui avait pour objectif d’essayer un nouveau système d’armement. Cet énième essai d’une longue série depuis le début de l’année devrait permettre « d’augmenter l’efficacité du fonctionnement des armes nucléaires tactiques » selon les médias d’État. Ces tirs, effectués en présence de Kim Jong-un, interviennent à un moment clé alors que les experts s’attendent à une reprise prochaine des essais nucléaires.

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

Une foule immense, des feux d’artifices et des danses synchronisées étaient au programme de la télévision nord-coréenne ce vendredi 15 avril pour célébrer les 110 ans de Kim Il-sung, le fondateur du pays. Alors que de nombreux observateurs s’attendaient à une possible démonstration de force militaire du régime à cette occasion, celle-ci a finalement eu lieu le lendemain en présence de Kim Jong-un.

Ce dernier a supervisé deux tirs de missiles tactiques guidés supposées améliorer la force de frappe des missiles à longue portée du régime. Un essai qui intervient justement trois semaines après le plus grand test de missile balistique intercontinental du pays et alors que les exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington reprendront ce lundi 18 avril.

L’hypothèse très probable d’un nouvel essai nucléaire

Ces entraînements, vécus comme une provocation par Pyongyang, risquent de raviver les tensions sur la péninsule. Les activités ont d’ailleurs repris dans des sites clés du programme nucléaire nord-coréen, renforçant ainsi l’hypothèse d’un septième essai nucléaire dans les prochaines semaines. Ce qui serait une première depuis 2017.

L’autre possibilité est que l’on assiste à une démonstration de force avec de nouveaux essais de missiles à l’occasion de l’anniversaire de l’Armée populaire de Corée qui a lieu le 25 avril. Soit deux semaines avant l’arrivée au pouvoir du nouveau président sud-coréen, qui affirme vouloir afficher sa fermeté face à Pyongyang.

À lire: Un missile continental tiré par la Corée du Nord tombe dans la zone économique exclusive du Japon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles