La Corée du Nord tire trois nouveaux missiles balistiques

Pyongyang a lancé trois nouveaux missiles balistiques vendredi, vers 23 heures (heure française). (Image d'illustration)  - Credit:¿Øvª?? / MAXPPP / Yonhap News Agency/MAXPPP
Pyongyang a lancé trois nouveaux missiles balistiques vendredi, vers 23 heures (heure française). (Image d'illustration) - Credit:¿Øvª?? / MAXPPP / Yonhap News Agency/MAXPPP

2022, année record pour la Corée du Nord. Pyongyang a lancé trois nouveaux missiles balistiques vendredi, vers 23 heures (heure française). L'année a été marquée par une spectaculaire montée des tensions avec Séoul et Washington.

L'état-major interarmées sud-coréen a indiqué avoir détecté « trois missiles balistiques à courte portée lancés par la Corée du Nord dans la mer de l'Est », le nom coréen de la mer du Japon. Lancés depuis le comté de Chunghwa, au sud de Pyongyang, les projectiles ont parcouru environ 350 km avant de tomber dans la mer.

Ces nouveaux tirs clôturent une année 2022 record, au cours de laquelle la Corée du Nord a lancé un nombre sans précédent de missiles et multiplié les gestes d'hostilité à l'égard de ses voisins. Elle a notamment testé, en mars, un missile balistique intercontinental (ICBM) pour la première fois depuis cinq ans. Un autre ICBM nord-coréen est tombé au large du Japon en novembre. Les lancements de samedi interviennent cinq jours après une rare incursion de cinq drones nord-coréens dans l'espace aérien du Sud, dont l'un a atteint le nord de la capitale Séoul. Malgré le déploiement d'avions de chasse et d'hélicoptères d'attaque pendant cinq heures, l'armée sud-coréenne a échoué à intercepter ces drones, ce qui a suscité de nombreuses critiques.

À LIRE AUSSITrente-trois ans après Tian'anmen

Cette incursion aérienne, la première du genre en cinq ans, a été qualifiée d'« intolérable » par le président sud-coréen Yoon Suk-yeol [...] Lire la suite