La Corée du Nord tire "un projectile non-identifié" dans la mer

Jeanne Bulant avec AFP
·2 min de lecture
Image tirée d'une vidéo diffusée par l'agence nord-coréenne Kcna, le 10 octobre 2020, montrant ce qui semble être le nouveau missile balistique intercontinental géant dévoilé par la Corée du Nord lors d'un défilé militaire à Pyongyang - - © 2019 AFP
Image tirée d'une vidéo diffusée par l'agence nord-coréenne Kcna, le 10 octobre 2020, montrant ce qui semble être le nouveau missile balistique intercontinental géant dévoilé par la Corée du Nord lors d'un défilé militaire à Pyongyang - - © 2019 AFP

La Corée du Nord a lancé jeudi matin "un projectile non identifié" dans la mer, a annoncé dans un communiqué l'armée sud-coréenne.

L'état-major inter-armes de l'armée sud-coréenne a indiqué qu'un "projectile non-identifié" avait été tiré par la Corée du Nord dans la mer du Japon, connue sous l'appellation "mer de l'Est" en Corée. Aucune précision sur la nature du projectile n'était disponible immédiatement.

Premier lancement depuis l'arrivée de Joe Biden

La Corée du Nord avait lancé dimanche deux missiles peu après une visite à Séoul du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et du secrétaire à la Défense Lloyd Austin. Il s'agissait du premier lancement de missiles nord-coréens depuis l'arrivée à la Maison Blanche du président Joe Biden.

Des responsables américains avaient indiqué par la suite qu'il s'agissait de deux missiles de courte portée, non balistiques. Ces responsables avaient minimisé l'importance de ces tirs en expliquant que ces engins étaient classés "dans la catégorie des activités militaires normales du Nord".

Des missiles potentiellement capables d'atteindre les Etats-Unis

Ces tirs "ne sont pas sanctionnés par les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU contre le programme de missiles balistiques" de Pyongyang, avait précisé un responsable américain sous couvert de l'anonymat.

Ces résolutions interdisent à la Corée du Nord de développer des missiles balistiques. Mais Pyongyang a néanmoins rapidement développé ses capacités dans ce domaine sous la direction de son leader Kim Jong Un et a testé des missiles capables d'atteindre l'ensemble du territoire continental des Etats-Unis.

La tournée dans la région de MM. Blinken et Austin avait pour objectif de discuter avec les alliés des Etats-Unis de questions de sécurité liées en particulier au potentiel de la Corée du Nord en matière d'armement nucléaire et de missiles à longue portée.

Article original publié sur BFMTV.com