La Corée du Nord tire plus de 10 missiles, le Sud riposte et dénonce une «invasion territoriale»

© Kim Hong-Ji

La Corée du Nord a lancé mercredi au moins 23 missiles dont l'un est tombé près des eaux territoriales sud-coréennes, provoquant une brutale hausse des tensions avec son voisin du Sud qui a riposté en lançant trois missiles vers la mer.

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a fustigé la "provocation" de Pyongyang, dénonçant une "invasion territoriale de fait".

Les Etats-Unis "condamnent" la salve de missiles envoyée par la Corée du Nord, a dit mercredi John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, et en particulier la "dangereuse décision" de Pyongyang de tirer un missile à proximité des eaux territoriales sud-coréennes.

En outre, Washington a accusé Pyongyang de "fournir de manière dissimulée une aide à la guerre de la Russie contre l'Ukraine".

M. Kirby a évoqué un "nombre important" de munitions d'artillerie que la Corée du Nord aurait expédié en Russie, ajoutant que Washington cherchait à savoir si cette aide militaire avait été réceptionnée.

A Londres, la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Anne-Marie Trevelyan a assuré que le Royaume-Uni "condamne" les tirs de missiles nord-coréens, les jugeant "irresponsables".

"C'est la première fois qu'un missile balistique est tiré si près des eaux territoriales sud-coréennes et cela démontre les actions irresponsables de la Corée du Nord", a affirmé Mme Trevelyan.

A Paris, la France a condamné "avec la plus grande fermeté les nombreux tirs de missiles, dont plusieurs balistiques" par...


Lire la suite sur ParisMatch