La Corée du Nord a testé des missiles, une première depuis l’élection de Joe Biden

Source AFP
·1 min de lecture
Le leader nord-coréen Kim Jong-un.
Le leader nord-coréen Kim Jong-un.

La Corée du Nord a tiré deux missiles, dimanche 21 mars 2021, peu après une visite à Séoul de deux ministres américains, les premiers essais de ce genre depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche, a déclaré mardi 23 mars un responsable américain. « Nous sommes au courant de deux missiles », a indiqué ce responsable à l'Agence France-Presse, sous le couvert de l'anonymat. Des médias américains ont rapporté qu'il s'agissait de missiles de courte portée.

Les observateurs s'attendaient à un acte de défiance nord-coréen depuis l'arrivée du nouveau président américain en janvier. Contrairement à la plupart des tirs précédents, ceux-ci n'avaient pas été signalés sur le moment par la Corée du Sud, le Japon ou les États-Unis. Plusieurs experts ont estimé sur Twitter qu'il s'agissait probablement de missiles de croisière, réponse relativement modérée aux man?uvres militaires conjointes que viennent de mener Washington et Séoul.

À LIRE AUSSIPhébé ? La Corée du Nord, un État-garnison

« Politique hostile »

Le gouvernement Biden est en train de développer sa stratégie à l'égard de la Corée du Nord, après la tentative de diplomatie directe de son prédécesseur Donald Trump avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui n'a permis aucune avancée sur la dénucléarisation du pays reclus. Depuis février, la nouvelle administration américaine a tenté en vain d'entrer en contact avec la direction nord-coréenne.

La semaine dernière, la Corée du Nord a averti qu'elle ne changera [...] Lire la suite