Corée du Nord : la tension monte dans la péninsule coréenne après de nouveaux tirs de missiles

© Jung Yeon-je / AFP

La Corée du Nord a lancé ce mercredi au moins 23 missiles dont l'un est tombé près des eaux territoriales sud-coréennes, provoquant une brutale hausse des tensions avec son voisin du Sud qui a riposté en lançant trois missiles vers la mer. Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a fustigé la "provocation" de Pyongyang, dénonçant une "invasion territoriale de fait". Les Etats-Unis "condamnent" la salve de missiles envoyée par la Corée du Nord, a déclaré ce mercredi John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, et en particulier la "dangereuse décision" de Pyongyang de tirer un missile à proximité des eaux territoriales sud-coréennes.

En outre, Washington a accusé Pyongyang de "fournir de manière dissimulée une aide à la guerre de la Russie contre l'Ukraine". John Kirby a évoqué un "nombre important" de munitions d'artillerie que la Corée du Nord aurait expédié en Russie, ajoutant que Washington cherchait à savoir si cette aide militaire avait été réceptionnée. La Russie a pour sa part appelé "tout le monde à garder son calme".

Une centaine de tirs d'artillerie dans la "zone tampon"

"Toutes les parties de ce conflit doivent éviter de prendre des mesures susceptibles de provoquer une montée des tensions", selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. "La situation sur la péninsule est déjà assez tendue". De son côté, le président du Conseil européen Charles Michel s'est dit "outré" par les tirs de missiles par la Corée du Nord, dénonçant le co...


Lire la suite sur Europe1