Corée du Nord: la situation sanitaire et la sécurité au menu d’une nouvelle réunion du Parti

Le Parti du travail, en Corée du Nord, tient en cette fin de semaine une réunion « plénière ». Un rassemblement des autorités au pouvoir qui se déroule dans un contexte sanitaire toujours aussi complexe alors que les médias d’État continuent d’annoncer chaque jour des dizaines de milliers de nouveaux de cas de « fièvre ». Ces réunions ont pour objectif d’évaluer l’efficacité des politiques du parti dans tous les secteurs – économiques, sanitaires, mais aussi militaires –, alors que la Corée du Sud comme les États-Unis affirment qu’un essai nucléaire nord-coréen semble imminent.

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

Des centaines de hauts dignitaires rassemblés sans masques dans les locaux du parti, l’image était difficilement imaginable il y a quelques semaines lorsque que Kim Jong-un apparaissait doublement masqué.

La situation sanitaire sera au menu des prochains jours de réunion, mais il serait aussi question de sécurité, selon Cheong Seong-chang, directeur du centre d’études nord-coréennes à l’institut Sejong : « Kim Jong-un pourrait justifier le septième essai nucléaire en expliquant que l’environnement extérieur s’est détérioré avec la prise de pouvoir d’un président conservateur en Corée du Sud et l’intensification des exercices militaires conjoints avec les États-Unis. »

Les États-Unis promettent une réponse forte en cas d'essai nucléaire


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles