Corée du Nord: "La situation ne peut pas durer", affirme un conseiller de Trump

Une décision qui intervient un mois après le décès d'un touriste américain emprisonné par Pyongyang.

Si la Corée du Nord a tenté de lancer un missile, ce dimanche, au lendemain de sa parade militaire, celui-ci a "presque immédiatement explosé", estime le Pentagone. Mais pour tenter de trouver une solution à cette crise, les Etats-Unis travaillent actuellement avec les dirigeants chinois, rapporte le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump.

"Il existe un consensus international, y compris avec les Chinois et les dirigeants chinois, pour dire que la situation ne peut pas durer", a déclaré le général H.R. McMaster lors d'un entretien à la chaîne américaine ABC.

"Vulnérable aux pressions des Chinois"

Le général a pris soin, plusieurs fois, de souligner l'inquiétude, selon lui, des dirigeants chinois sur le sujet. "Nous allons devoir avoir recours aux dirigeants chinois", a-t-il encore martelé.

"La Corée du Nord est très vulnérable aux pressions des Chinois."

Quelques heures plus tôt, Donald Trump avait évoqué la Corée du Nord au détour d'un tweet sur sa décision de ne plus accuser la Chine de manipuler sa monnaie.

"Pourquoi accuserais-je la Chine de manipuler sa monnaie tant qu'ils travaillent avec nous sur le problème nord-coréen? Nous verrons ce qui se passe!", a écrit le dirigeant américain.

"Prêt pour la guerre"

Depuis plusieurs jours, les relations diplomatiques avec les Etats-Unis, ne cessent de se dégrader. Mercredi 5 avril, la Corée du Nord a lancé un missile...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages