Corée du Nord : la réaction des États-Unis

France 2

Le secrétaire d'État, Mike Pence, va prendre la direction de la Corée du Sud. "Même si c'est un rendez-vous de longue date, il tombe à pic. Il offre la possibilité aux Américains de dialoguer directement avec les Coréens ou avec les Japonais, partenaires essentiels dans ce dossier. Mike Pence est quelqu'un de plus mesuré que

Donald Trump, le président, cela peut servir au moment où l'armada américaine continue de croiser dans la péninsule coréenne", explique Jacques Cardoze, en direct de Washington.

70 avions prêts à décoller

Ce porte-avions a emporté avec lui entre 70 et 80 avions de combat. Ils sont susceptibles de décoller à tout moment si le président américain en donne l'ordre. "Le président a décidé de passer le week-end pascal en famille dans sa propriété en Floride. Ce matin [samedi 15 avril], plusieurs options militaires lui ont été présentées, mais il semblerait qu'il soit en train d'adopter un ton plus conciliant. Mais avec lui, il ne faut jamais jurer de rien", conclut le journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Sri Lanka : une montagne d'ordures engloutit 19 personnes
Corée du Nord : après son grand défilé militaire, Pyongyang rate un tir de missile
Turquie : Erdogan, la tentation des pleins pouvoirs
Corée du Nord : l'arsenal de Pyongyang
Tirailleurs sénégalais : la France honore ses vétérans oubliés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages