Corée du Nord : nouvelle série de tirs en direction de la mer du Japon

© /AP/SIPA

Mercredi 2 novembre, la Corée du Nord avait déjà tiré 23 missiles , dont l'un avait franchi la « Ligne de limite du Nord » (NLL), qui prolonge en mer la frontière terrestre intercoréenne, tout en restant dans les eaux internationales. Le pays a réitéré ses lancements ce jeudi en tirant trois nouveaux missiles en direction de la mer au Japon. Selon l’état-major interarmées sud-coréen, sur les trois missiles balistiques, il y en aurait un à longue portée et deux à courte portée. Mais le missile balistique intercontinental (ICBM) a apparemment échoué. « Le lancement d'un ICBM par la Corée du Nord s'est vraisemblablement soldé par un échec » pendant la séparation du deuxième étage de la fusée, a affirmé l'armée sud-coréenne. Toujours selon l’armée, ce missile a parcouru 760 km à une altitude maximale de 1920 km. Les deux autres missiles ont parcouru environ 330 km et à une altitude maximale de 70 km.

Le Japon en alerte

Les sirènes d'alerte aérienne ont retenti pour le deuxième jour consécutif dans l'île sud-coréenne d'Ulleungdo, située à 120 km à l'est de la péninsule coréenne, ont rapporté les médias locaux. Dans le nord du Japon , une alerte a également été déclenchée même si, contrairement à ce qu'avaient affirmé dans un premier temps les autorités, le missile n'a finalement pas survolé l'archipel. Selon le ministre de la Défense Yasukazu Hamada, le projectile a « disparu au-dessus de la mer du Japon ». Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, fustige les différentes salv...


Lire la suite sur LeJDD