La Corée du Nord lance un nouveau missile balistique intercontinental qui tombe au large du Japon

© REUTERS

Nouvel épisode dans la série record de tirs de projectiles. La Corée du Nord a lancé ce vendredi 18 novembre un missile balistique intercontinental (ICBM) qui est tombé au large du Japon . L'état-major sud-coréen a « détecté un missile balistique de longue portée présumé lancé vers 1h15 (heure française) depuis la zone de Sunan à Pyongyang en direction de la mer de l'Est », a-t-il indiqué en se référant au nom coréen de la mer du Japon.

Le missile est tombé au large de Hokkaido

« Le missile balistique lancé par la Corée du Nord semble être tombé dans notre zone économique exclusive au large de Hokkaido », la grande île du nord de l'archipel nippon, a déclaré pour sa part le Premier ministre japonais Fumio Kishida.

Tokyo a précisé que le missile avait parcouru environ 1.000 km et que les forces japonaises n'avaient pas tenté de le détruire en vol. Le ministre nippon de la Défense, Yasukazu Hamada, a indiqué que le projectile avait atteint une altitude maximale de 6.000 km, et en a déduit qu'il s'agissait d'un « missile balistique de classe ICBM, même si d'autres détails sont en cours d'analyse ».

Washington condamne « fortement » le tir

Ce n'est pas la première fois qu'un projectile nord-coréen finit sa course dans la zone économique exclusive (ZEE) japonaise, c'est-à-dire l'espace maritime qui s'étend jusqu'à 200 milles marins (370 km) au-delà des côtes d'un État, entre les eaux territoriales et les eaux internationales. La Corée du Nord « répète les actes de provocation à une...


Lire la suite sur LeJDD