La Corée du Nord lance un nouveau missile, qui serait retombé en mer

La Corée du Nord a lancé un nouveau missile intercontinental dans la nuit.   - Credit:ANTHONY WALLACE / AFP
La Corée du Nord a lancé un nouveau missile intercontinental dans la nuit. - Credit:ANTHONY WALLACE / AFP

Un nouvel épisode qui vient allonger une série déjà record. La Corée du Nord a lancé vendredi 18 novembre un missile balistique intercontinental (ICBM), selon l'armée sud-coréenne. Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré que ce missile semblait être retombé en mer à l'intérieur de la Zone économique exclusive (ZEE) nipponne, au large de l'île septentrionale de Hokkaido.

« Le missile balistique lancé par la Corée du Nord semble être retombé dans notre ZEE à l'ouest de Hokkaido », a déclaré Fumio Kishida à des journalistes depuis Bangkok où il participe à un sommet asiatique, en qualifiant ce tir d'« absolument inacceptable ». Il a toutefois précisé qu'aucun dégât n'avait été signalé sur des navires ou des avions. La ZEE nipponne s'étend jusqu'à 200 milles nautiques (370 kilomètres) de ses côtes.

« Des actes de provocation à une fréquence sans précédent »

« Nous avons sévèrement protesté auprès de la Corée du Nord. (Celle-ci) répète les actes de provocation à une fréquence sans précédent. Nous réitérons avec force que c'est absolument inacceptable », a dit Kishida. « Le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud doivent se coordonner de près pour œuvrer à la dénucléarisation complète de la Corée du Nord », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida avait affirmé jeudi avoir fait part au président chinois Xi Jinping de « sérieuses inquiétudes » sur plusieurs questions de sécurité régionale lors de leur rencontre à Bangkok.