Corée du Nord : l’Union européenne condamne le lancement de nouveaux missiles

© Action Press/Shutterstock/SIPA

Après une série record de tirs en réponse aux exercices aériens conjoints menés par la Corée du Sud et les Etats-Unis, la Corée du Nord a une nouvelle fois lancé des missiles en direction de la Corée du Sud ce samedi 5 novembre. Ces missiles de courte portée ont été dirigés vers la mer Jaune. L'armée de Corée du Sud a détecté ce lancement « depuis Donglim, dans la province de North Pyongang, vers la mer occidentale, entre 11h32 (02h32 GMT) et 11h39 ». Toujours selon elle, leur « distance de vol a été détectée à quelque 130 km, à une altitude d'environ 20 km et une vitesse de Mach 5 ». Pour éviter une escalade inquiétante, l’Union européenne condamne ces lancements et appelle à « une réponse unie ».

Lire aussi - Distraite par la guerre en Ukraine, la communauté internationale oublie-t-elle la menace de la Corée du Nord ?

Peu auparavant, l'armée sud-coréenne avait annoncé la participation ce samedi après-midi du bombardier lourd supersonique américain B-1B aux vastes exercices aériens en cours en Corée du Sud. Ces exercices sont considérés par le régime nord-coréen comme une « manœuvre militaire agressive et provocatrice ». Initialement, ils étaient prévus jusqu'à vendredi mais, à cause de la multiplication par la Corée du Nord des tirs de missiles ces derniers jours, les deux pays ont décidé de prolonger les exercices.

L’Union européenne souhaite sanctionner la Corée du Nord

« L'Union européenne appelle les Etats membres des Nations unies, en particulier les membres du Con...


Lire la suite sur LeJDD