La Corée du Nord se dit "prête à couler" le porte-avions américain qui se rapproche du pays

Maxime Bourdeau
La Corée du Nord se dit "prête à couler" le porte-avions américain

INTERNATIONAL - Le quotidien Rodong Sinmun, organe officiel du Parti de Kim Jong-un, a annoncé ce dimanche 23 avril que la Corée du Nord était "prête à couler" le porte-avions américain qui se rapproche de ses eaux.

Le quotidien le plus lu du pays assure que les "forces révolutionnaires sont prêtes au combat et à couler la flotte américaine avec une seule frappe", ce qui serait "un bon exemple pour montrer la puissance militaire" nord-coréenne. Avant de se vanter de disposer d'une arme capable de "réduire en cendres les États-Unis".

Minju Joson, média officiel de l'État, promet le même sort au navire envoyé par l'administration Trump. Selon le journal, "l'armée (nord-coréenne) peut porter des coups sans merci et si destructeurs que les ennemis ne reviendront pas à la vie".

Confusion sur la position du porte-navires

Le porte-avions américain Carl Vinson et son escorte ont entamé ce dimanche 23 avril des exercices conjoints avec la marine japonaise, selon la marine américaine, dans un contexte de tensions régionales accrues dues aux programmes balistique et nucléaire nord-coréen.

Les exercices se tiennent en mer des Philippines alors que le groupe aéronaval -le Carl Vinson est accompagné de deux destroyers lanceurs de missile et d'un croiseur lanceur de missile - "poursuit sa route vers le nord dans le Pacifique Ouest".

La confusion a régné ces derniers sur la position exacte du groupe naval, le président américain Donald Trump ayant suggéré qu'il faisait route vers la péninsule coréenne alors qu'il avait en fait été dépêché vers l'Australie. Samedi, le vice-président Mike Pence a déclaré à Sydney qu'il arriverait dans les prochains jours en mer du Japon.

"Le régime nord-coréen ne doit pas se tromper"

Le Carl Vinson et la marine japonaise ont entamé "un exercice bilatéral en mer des Philippines", a déclaré la marine américaine sur sa page Facebook officielle. Il s'agit d'assurer "que les forces maritimes se tiennent prêtes à défendre la région en cas de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages