La Corée du Nord dément vendre des armes à la Russie

La Corée du Nord n’a jamais livré d’armes ou de munitions à la Russie, ont affirmé mercredi les médias d’État nord-coréens. Une réponse à l’administration américaine qui assurait, il y a deux semaines, que Moscou s’était tourné vers Pyongyang pour se ravitailler en fourniture militaire.

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

« Il serait de bon ton que les États-Unis tiennent leur langue ». Dans son style caractéristique, la propagande nord-coréenne a finalement réagi aux affirmations du département d’État américain l'accusant de fournir des armes à la Russie pour la guerre en Ukraine.

Pyongyang assure « n’avoir exporté aucune arme ou munitions à la Russie » et n’avoir aucune intention de le faire à l’avenir. Néanmoins, l’officiel du ministère de la Défense cité dans le communiqué a réaffirmé le droit du pays d’exporter des armes. Un tel échange constituerait une violation claire des sanctions de l’ONU envers le régime nord-coréen et un signal fort des difficultés d’approvisionnement russe dans la guerre en Ukraine.

Il y a quelques semaines, Washington avait affirmé que Moscou était en train de conclure un achat de millions de roquettes et d’obus d’artillerie auprès de la Corée du Nord afin d’approvisionner ses troupes.

► À lire aussi: La Russie et la Corée du Nord vont élargir leurs relations bilatérales


Lire la suite sur RFI