La Corée du Nord confirme des tirs de missile pour une "simulation d'une frappe nucléaire tactique"

L'objectif assumé de Pyongyang est de se préparer à "détruire totalement les principaux centres de commandement et les bases aériennes" en Corée du Sud.

La Corée du Nord a confirmé jeudi avoir procédé à deux tirs de missile balistique de courte portée, expliquant qu'il s'agissait d'une "simulation de frappe nucléaire tactique" en réponse aux manœuvres américano-sud-coréennes, a rapporté l'agence d'État nord-coréenne KCNA.

Ces missiles, dont les lancements avaient été annoncés par l'armée sud-coréenne, ont été tirés mercredi "en simulation d'une frappe nucléaire tactique visant à détruire totalement les principaux centres de commandement et les bases aériennes" de l'autre côté de la frontière, en Corée du Sud, selon KCNA, reçue à Séoul.

"Se préparer pleinement à la guerre"

Ils ont été lancés en direction de la mer de l'Est, appelée aussi mer du Japon, selon l'armée sud-coréenne et japonaise. "L'exercice vise à envoyer un message clair aux ennemis", a déclaré l'armée du Nord, selon KCNA.

Mardi, Pyongyang avait organisé des manœuvres militaires au niveau du commandement en réponse à celles de Washington et Séoul.

À cette occasion, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a visité un poste de commandement d'entraînement, selon KCNA.

"L'exercice a pour but de permettre à tous les commandants et aux sections d'état-major de l'ensemble de l'armée de se préparer pleinement à la guerre", a rapporté la même source.

L'état-major interarmées de la Corée du Sud a quant à lui déclaré que l'armée du sud "maintenait un état de préparation complet en étroite coopération avec les États-Unis".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Kim Jong Un montre les armes de la Corée du Nord à Sergueï Choïgou