Copa America: l'Uruguay et les Etats-Unis déroulent pour leur entrée en lice, Murillo buteur avec le Panama

L'Uruguay et les Etats-Unis ont effectué des débuts convaincants dans la Copa America en dominant respectivement le Panama (3-1) et la Bolivie (2-0), dimanche, au sein du groupe C. A Miami, devant plusieurs milliers de supporters, la Celeste de Marcelo Bielsa - toujours installé sur sa glacière - a parfaitement débuté la rencontre grâce à son jeune ailier Maximiliano Araujo, auteur d'une frappe du gauche, de l'extérieur de la surface, en pleine lucarne (1-0, 15e).

L'Uruguay a globalement dominé mais a dû attendre la fin de match pour creuser l'écart. L'avant-centre de Liverpool, Darwin Núñez, a ainsi doublé la mise d'une reprise du gauche à la 85e, avant que le défenseur Matías Viña ne corse l'addition d'une reprise de la tête à l'orée du temps additionnel (3-0, 90+1). Le Panama a sauvé l'honneur d'une frappe enroulée du pied gauche du défenseur de l'OM, Michael Murillo, (3-1, 90+5). "En seconde période, nous avons déjoué pendant un quart d'heure", a regretté Marcelo Bielsa.

Balogun décisif

L'Uruguay a tout de même confirmé son statut de favori, mais devra se méfier des Etats-Unis, portés par leur capitaine Christian Pulisic, qui ont eux aussi réussi leur entrée dans la compétition, à domicile, face à la Bolivie, à Arlington.

Comme Araujo, l'attaquant de l'AC Milan a parfaitement lancé la rencontre d'une frappe limpide -du droit celle-là- sous la barre, après même pas trois minutes de jeu (1-0). Puis, avant la pause, il a servi le Monégasque Folarin Balogun, qui a conclu d'une frappe croisée dans le petit filet (2-0, 44e). Le score n'a pas bougé en seconde période.

"C'est énorme pour nous de commencer ainsi... Evidemment, marquer d'entrée nous a facilité la tâche mais on a globalement maîtrisé ce match", s'est félicité Pulisic. La deuxième journée du groupe C a lieu jeudi (nuit de jeudi à vendredi): l'Uruguay affrontera la Bolivie tandis que les Etats-Unis seront opposés au Panama.

Article original publié sur RMC Sport