COP27 : que ressort-il des deux semaines de négociations ?

C'est un bilan mitigé pour la COP27 qui s'est déroulée à Charm el-Cheikh, en Égypte. Alors que les émissions de gaz à effet de serre ont atteint un nouveau record en 2022, bien loin des objectifs énoncés lors des précédentes COP, aucune mesure pour les diminuer n'a été prise par rapport à la COP26 de Glasgow, en 2021. Pourtant, l'objectif ne change pas. Le monde doit rester sous 1,5 °C de réchauffement. Pour cela, il faudrait diminuer les émissions mondiales de GES par deux d'ici 2030, une réduction très peu probable. C'est ce à quoi appelle la déclaration finale de la COP27, mais sans stipuler comment. « Nous devons réduire drastiquement les émissions maintenant — et c'est un problème que cette COP n'a pas abordé », a déploré António Guterres, Secrétaire général de l'ONU, lors de la conclusion de la COP27.

Certaines mesures drastiques, comme la sortie des énergies fossiles, le permettraient. Mais cette idée a très vite été éclipsée, aidée par les quelque 600 lobbyistes du gaz, du pétrole et du charbon invités à la COP, comme l'explique BonPote. Ainsi, il faut réduire les émissions, mais on n'énonce pas comment. Si bien que ce sommet se termine sur un accord pour traiter les symptômes, mais pas les réelles causes de l'urgence climatique.

L'évolution de la température moyenne par année depuis 1899 jusqu'à 2021 en France. © Professor Ed Hawkins (University of Reading)
L'évolution de la température moyenne par année depuis 1899 jusqu'à 2021 en France. © Professor Ed Hawkins (University of Reading)

Un seul accord négocié pour la réparation des dégâts climatiques

Parmi les multiples conséquences du réchauffement climatique, on peut citer l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, qu'il s'agisse de canicules, d'ouragans, d'inondations… des événements aux conséquences terribles qui ont été évoqués durant la COP. Ainsi, cet aspect du réchauffement climatique a été réellement traité, une première dans l'historie des COP : les dégâts engendrés par le dérèglement climatique. Car certains pays, notamment parmi les plus pauvres, trinquent plus que d'autres. On...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura