COP27: record d'émissions de CO2 dues aux énergies fossiles attendu pour 2022

© Ina Fassbender / AFP

Malgré l'urgence et les appels incessants à agir, les émissions de CO2 dues aux énergies fossiles continuent de progresser en 2022 au lieu de diminuer : un record sera atteint avec une hausse de +1 % attendue d'ici la fin 2022 « pour atteindre 36,6 milliards de tonnes, soit un peu plus que les niveaux de 2019 avant le Covid-19 », selon une étude dévoilée vendredi 11 novembre. Mais cette moyenne masque cependant des dynamiques bien différentes selon les régions.

Ce sont 40,6 gigatonnes, soit 40,6 milliards de tonnes de CO2 en plus injectées dans l'atmosphère en 2022. La baisse de 2020, à la suite des confinements et de la pandémie, a donc bien été une exception, comme l’explique Philippe Ciais, membre du Global carbon project, qui établit cet inventaire des émissions :

On n’a pas de croissance verte qui reprend après le Covid. On continue à avoir une augmentation qui est alimentée par l’utilisation des énergies fossiles.

La pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, la crise énergétique et leurs conséquences particulières sur les émissions empêchent cependant de dégager des tendances pour les prochaines années.

Une chose est sure cependant : la marge de manœuvre se réduit. Ainsi, il ne nous reste que 380 gigatonnes de CO2 à émettre pour parvenir à 1,5°C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle. Au rythme de 40 milliards de tonnes annuelles, cette limite sera atteinte dans 9 ans.


Lire la suite sur RFI