COP27: l'Union européenne et l'Égypte signent un partenariat sur l'hydrogène vert

© AP Photo/Thomas Hartwell

L’Union européenne et l’Égypte souhaitent renforcer leur coopération sur la transition énergétique. Ils ont signé mercredi à Charm el-Cheikh un partenariat stratégique sur l’hydrogène vert. Objectifs affichés : activer la transition énergétique égyptienne, mais également trouver des sources alternatives d’énergie au gaz russe.

Avec notre envoyée spéciale à Charm el-Cheikh, Charlotte Cosset

Parmi les grands enjeux de la COP27 figure le développement des énergies vertes, mis en avant comme une des solutions pour préserver l’environnement et contrer les effets du dérèglement climatique.

Et sur le sujet de l’hydrogène vert, l’ambition égyptienne est de devenir un hub d'hydrogène à faible teneur en carbone, d’où la signature d’un partenariat avec l’UE. « L'Union européenne et l'Égypte ont négocié ce document avec l'aspiration de répondre aux intérêts des deux parties dans une approche gagnant-gagnant. Notre protocole d’accord est diversifié afin d’atteindre l'objectif de décarbonation, créer des opportunités d'emplois et produire de la croissance économique », détaille l’ambassadeur Omar Abou Eish, représentant du ministre des Affaires étrangères égyptien.

« 20 millions de tonnes d'ici 2030. C'est beaucoup ! »

La Commission européenne a également annoncé une contribution de 35 millions d’euros à la nouvelle plateforme égyptienne en charge de la transition énergétique du pays.


Lire la suite sur RFI