COP27: l’habituelle manifestation de la société civile impossible dans les rues de Charm el-Cheikh

© AFP - MOHAMMED ABED

C’est devenu une tradition, chaque année, le samedi entre la première et la deuxième semaine de la conférence sur le climat, a lieu une grande manifestation de la société civile. L’occasion pour elle de rappeler l’urgence aux dirigeants réunis en pourparlers à la COP pour accélérer la lutte contre le changement climatique. Mais cette année, la COP27 a lieu à Charm el-Cheikh en Égypte et la manifestation n'y est pas autorisée dans les rues de la ville. D'autres défilés se tiennent cependant tout autour de la planète.

Dès le départ, les autorités égyptiennes ont annoncé que manifester dans les rues de Charm el-Cheikh serait impossible, explique notre envoyée spéciale, Jeanne Richard. Aurore Mathieu, du Réseau Action Climat le regrette, mais ne se démobilise pas: « Cette année, on organise une manifestation à l’intérieur du centre de conférences. C’est une manière de dire que malgré les restrictions qu’il y a dans la ville, on veut faire entendre la voix de la société civile. »

Par contre, ce qui ne change pas cette année, ce sont les règles strictes qu’il faut suivre quand on manifeste à la COP: « Il y a un code de conduite qu’on doit respecter. On ne doit notamment pas nommer des pays ou des gens en particulier. Bien sûr, ce sont des actions non violentes, et la sécurité des Nations unies est déployée avec nous pour s’assurer que l’on respecte toutes ces conditions. »

À lire aussi: COP27: la jeunesse du Sud donne de la voix

Manifester pour exiger une action concrète et rapide des États


Lire la suite sur RFI