COP27 en Egypte : le patron de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, interpellé par des militants

© Christophe Ena/AP/SIPA

La COP27 en Egypte , Patrick Pouyanné s’en souviendra. Vendredi, le PDG de TotalEnergies a été interpellé par des militants de la cause environnementale et des droits humains, français, ukrainiens et africains. Au moment de rejoindre une conférence, Patrick Pouyanné s'est vu stopper par ces militants, le contraignant à s’abriter dans le pavillon de la Guinée. Ses projets en Russie et en Afrique de l’Est lui ont été alors reprochés. Mais c’est surtout sa participation à la COP27 qui a agacé ces militants.

« Il y a quelque chose d’incongru à la présence de Patrick Pouyanné dans une conférence de l’ONU sur le changement climatique », a dénoncé Nicolas Haeringer, directeur de campagne pour la plateforme 350.org. Invité samedi sur France Info , Nicolas Haeringer dénonce le greenwashing dont fait preuve l’entreprise de Patrick Pouyanné. « Quand Total dit que l’entreprise investit dans la transition énergétique, c’est du ripolinage, c’est de la peinture verte. »

« J’ai le droit d’être ici »

S’en est suivi un rapide échange tendu. Face à ses détracteurs, Patrick Pouyanné ne s’est pas laissé faire. « J'ai le droit d'être ici », a-t-il lancé à l'un d'entre eux, avant d'ajouter : « Je vous respecte donc respectez-moi, c'est tout ce que je vous demande ». Concernant ses projets, il explique qu’il livre du gaz en Europe car « l'Europe en a besoin ». Patrick Pouyanné a maintenu sa présence sur son site de gaz naturel liquéfié (GNL) sibérien, Yamal, malgré le conflit entre la Russie et l...


Lire la suite sur LeJDD