Cop27 en Egypte : Emmanuel Macron vante le bilan de la France en matière de climat et appelle à la solidarité

© Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Pour la 27e conférence mondiale sur le climat qui se tient en Egypte, 110 chefs d'État se sont réunis. Face au réchauffement climatique , les enjeux sont de taille. Dimanche 6 novembre sur France Info, un rapporteur du groupe d'experts pour le climat (Giec) a estimé que l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C d'ici la fin du siècle n'était désormais « plus atteignable ». Ce lundi, les chefs d’État expriment leur crainte face à ce dérèglement climatique. Par exemple, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, n’a pas hésité à pointer du doigt les responsables. « Les pays et les entreprises les plus polluants ne se contentent pas de fermer les yeux : ils jettent de l'huile sur le feu », a-t-il lancé. « Ils étouffent notre planète au service de leurs intérêts particuliers », a-t-il poursuivi. Un constat que partage Emmanuel Macron pour qui « l’urgence climatique est là ».

Lire aussi - Valérie Masson-Delmotte, climatologue, sur la COP27 : « La perception d’urgence à agir est importante »

À la tribune, le président de la République  a estimé qu’il était important de « mettre la pression » sur les pays riches « non européens ». Il a également appelé à ce que la lutte pour le climat reste la priorité, malgré un contexte particulier provoqué par la guerre en Ukraine. Enfin, il n’a pas hésité à évoquer les engagements de la France.

« Nous ne sacrifierons pas nos engagements climatiques »

Face aux chefs d’État, le président de la République a souligné l’impor...


Lire la suite sur LeJDD