La COP26 va s'engager à enrayer la déforestation

·2 min de lecture

Les dirigeants mondiaux réunis à Glasgow pour la COP26 devaient s'engager mardi 2 novembre 2021 à enrayer la déforestation d'ici 2030. Mais leur promesse est déjà jugée trop lointaine par les défenseurs de l'environnement.

Les dirigeants mondiaux réunis à Glasgow pour la devaient s'engager mardi 2 novembre 2021, au deuxième jour du sommet sur le climat, à enrayer la déforestation d'ici 2030. Selon le gouvernement britannique, hôte de la conférence climat, cette déclaration commune sera adoptée par plus de cent pays abritant 85% des forêts mondiales, dont la forêt boréale du Canada, la forêt amazonienne au Brésil ou encore la forêt tropicale du bassin du Congo.

L'initiative, qui bénéficiera d'un financement public et privé de 19,2 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros), est essentielle pour parvenir à l'objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C, selon le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

27 terrains de football en moins chaque minute

"Ces formidables écosystèmes fourmillant - ces cathédrales de la nature - sont les poumons de notre planète", absorbant une part importante du carbone rejeté dans l'atmosphère, doit-il dire mardi selon ses services. Les forêts "sont essentielles à notre survie même", doit-il ajouter. Pourtant, elles sont en train de reculer au "rythme alarmant" de 27 terrains de football chaque minute. Parmi les signataires figurent le Brésil et la Russie, pays pointés du doigt pour l'accélération de la déforestation sur leurs territoires, ainsi que les Etats-Unis, la Chine, l'Australie ou la France.

Le gouvernement brésilien, sous le feu des critiques pour sa politique environnementale, a d'ailleurs annoncé lundi à l'occasion de la COP26 des objectifs plus ambitieux en matière de réduction des émissions de CO2 et de lutte contre la déforestation. "Nous présentons un objectif climatique plus ambitieux, passant de 43% à 50% d'ici 2030" de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et "de neutralité carbone d'ici 2050", a annoncé le ministre brésilien de l'Environnement, Joaquim Leite.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a pour sa part annoncé un objectif de zéro émission nette pour 2070. Cette annonce était très attendue, l'Inde [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles