COP26 : pourquoi l'enjeu politique est grand pour Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La COP26 s'ouvre ce lundi à Glasgow. Plus de 120 dirigeants du monde s'y regrouperont pour tenter d'éviter le scénario catastrophe d'une réchauffement climatique accéléré. La rencontre revêt une importance particulière pour Emmanuel Macron.

Des attentes immenses, à la hauteur des désastres climatiques balayant la planète : après les "espoirs déçus" du sommet du G20, plus de 120 dirigeants du monde se retrouvent ce lundi à Glasgow, pressés de toutes part de faire plus et plus vite pour éviter le pire à l'humanité. A quelques mois de l'élection présidentielle, la pression est également forte sur Emmanuel Macron.

>> LIRE AUSSI - COP26 : une nouvelle conférence pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris

La France en quête de leadership

Sur la scène internationale, la France veut se présenter comme un acteur majeur de la lutte contre le réchauffement climatique. Signés sous la présidence de François Hollande, les Accords de Paris avaient marqué une avancée majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais aujourd'hui, la France est à nouveau en quête de leadership sur ces thématiques. Et dans cette quête de reconnaissance, Emmanuel Macron peaufine son image : celle d'un chef d'Etat qui compte devenir le leader des négociations climatiques.

Pour ce faire, le locataire de l’Elysée dispose notamment d'un argument principal : le modèle français, moins émetteur de C02 que ses concurrents grâce à la large part du nucléaire dans la production de son électricité. Alors que bon nombre de pays continuent de privilégier le charbon, énergie fossile très émettrice de gaz à effet de serre. Mais ce seul argument peut-il suffire ? Les pays du G20 se sont déjà entendus dimanche pour arrêter de financer toute...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Climat: les "espoirs déçus" du G20 pèsent sur le début de la COP26

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles