COP26. Les pays du Nord engagent 8,5 milliards de dollars pour décarboner l’Afrique du Sud

·1 min de lecture

Réunis à Glasgow pour la 26e Conférence des Nations unies pour le climat, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Union européenne, mais aussi la France et l’Allemagne, ont annoncé, le mardi 2 novembre, avoir conclu un accord avec Johannesburg pour soutenir la “transition énergétique juste” de l’Afrique du Sud, très dépendante du charbon.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Union européenne, mais aussi la France et l’Allemagne, apportent 130 milliards de rands (8,5 milliards de dollars) à l’Afrique du Sud pour “accélérer le passage du charbon aux énergies renouvelables”, rapporte le Mail & Guardian. Ce partenariat international “pour une transition énergétique juste, le premier du genre”, a été annoncé le mardi 2 novembre au soir dans le cadre de la Conférence pour le climat à Glasgow, la COP26.

“Les pays riches partenaires mobiliseront un montant initial de 8,5 milliards de dollars [7,3 milliards d’euros] dans les trois à cinq ans pour soutenir la transition du pays vers une économie à faible émission de CO2 et une société résiliente au changement climatique”, précise le média de Johannesburg.

À lire aussi: Verbatim. Pendant la COP26, David Attenborough appelle à un “merveilleux redressement”

C’est un “moment décisif, non seulement pour notre propre transition, mais aussi pour le monde entier”, a déclaré le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, après avoir rappelé que son pays venait de s’engager, à la COP26, dans le cadre de sa contribution déterminée au niveau national (CDN), à “réduire ses émissions de CO2 dans une fourchette comprise entre 420 tonnes d’équivalent CO2 et 350 tonnes d’équivalent CO2 d’ici à 2030”. Un objectif qu’il juge “compatible avec les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles