COP26 : les Hauts conseils pour le climat se mettent en réseau

·2 min de lecture

Ces instances de conseil indépendantes des gouvernements annoncent à Glasgow leur regroupement pour créer un réseau fondé sur des valeurs communes de rigueur scientifique, transparence et indépendance. En Ecosse, par notre envoyé spécial.

INDEPENDANCE. La France n’est pas la seule à posséder son . Près d’une quarantaine de pays dans le monde s’en sont doté pour conseiller leur gouvernement, souvent, les rabrouer parfois, comme l'a montré l'instance française dans son fustigeant les retards pris dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Des aiguillons pour l’action gouvernementale

Toutes ces instances sont très différentes : elles n’ont pas toujours le même périmètre de compétence, ont un statut plus ou moins indépendant, sont plus ou moins bien dotés en personnel et budget. Ainsi, le HCC britannique compte 30 salariés (contre bientôt 10 en France), mais celui-ci a également en charge la définition de la stratégie bas carbone du royaume, ce qui n’entre pas dans le champ d’action du HCC français. "Tout au long de l’année 2021, nous nous sommes rencontrés par visio pour nous mettre d’accord sur des valeurs communes que nous venons de communiquer par lettre à l’ensemble des chefs d’Etats signataires de la convention climat" révèle Corinne Le Quéré, climatologue et présidente du Haut conseil pour le climat français, présente à Glasgow pour lancer l’initiative.

résume les cinq principes qui paraissent essentiels aux 21 premiers HCC, membres du tout nouveau réseau : l’utilisation rigoureuse des dernières avancées scientifiques telles que compilées par le , l’indépendance dans les avis formulés sur les actions nécessaires d’atténuation des gaz à effet de serre et d’adaptation aux impacts du changement climatique, la compétence pour produire des avis sur les aspects socio-économiques de la transition énergétique - notamment pour s’assurer que cette transition est bien équitable - et enfin la consultation impartiale des acteurs de la société civile porteurs de compétences pouvant éclairer les HCC. Les signataires exhortent tous les gouvernements à se doter sur ces bases de ces instances qui servent d’aiguillons pour l’action gouvernementale. "Les HCC ont largement démontré qu’ils sont essent[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles