COP26 : accord trouvé entre les 200 pays pour accélérer la lutte contre le réchauffement

·2 min de lecture

Au dernier soir de la COP26, les 200 pays ont trouvé un accord pour accélérer la lutte contre le réchauffement climatique, sans assurer de le contenir à 1,5°C ni répondre aux demandes d'aide des pays pauvres. Baptisé "Pacte de Glasgow pour le climat", le texte a été adopté à l'issue de deux semaines de négociations éprouvantes.

Les 200 pays de la COP26 ont adopté samedi un accord pour accélérer la lutte contre le réchauffement de la planète, sans assurer de le contenir à 1,5°C ni répondre aux demandes d'aide des pays pauvres. Baptisé "Pacte de Glasgow pour le climat", le texte a été adopté à l'issue de deux semaines de négociations éprouvantes, d'un coup de marteau du président britannique de la conférence mondiale pour le climat, Alok Sharma. Témoignant de la difficulté à aboutir à cet accord, le président de la COP26 s'est dit d'une voix émue et les larmes aux yeux "profondément désolé" pour des changements de dernière minute introduits sur la question des énergies fossiles à la demande de la Chine et de l'Inde. Il avait plus tôt estimé que l'accord "inaugure une décennie d'ambition croissante" en matière de climat.

Le compromis ne respecte pas l'accord de Paris

Sur le point critique de la limitation des températures, alors que la planète se trouve selon l'ONU sur une trajectoire "catastrophique" de réchauffement de 2,7°C par rapport à l'ère pré-industrielle, le texte appelle les États membres à relever leurs engagements de réductions plus régulièrement que prévu dans l'accord de Paris, et ce, dès 2022. Mais avec la possibilité d'aménagements pour "circonstances nationales particulières", point qui a suscité les critiques des ONG sur les ambitions réelles du texte. Le compromis trouvé n'assure d'ailleurs pas le respect des objectifs de l'accord de Paris, limiter le réchauffement "bien en deç...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Sécheresse et inondations : les effets du changement climatique sur le monde d’ici 2050

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles