COP26 : plus de 80 pays s'engagent à réduire les émissions de méthane de 30% d'ici à 2030

·1 min de lecture

Plus de 80 pays, dont l'Union européenne et les États-Unis, se sont engagés mardi pendant la COP26 sur le climat à réduire leurs émissions de méthane, puissant gaz à effet de serre, de 30% d'ici 2030 par rapport à 2020, a annoncé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. "Le méthane est l'un des gaz que nous pouvons réduire le plus vite" et le réduire "ralentirait immédiatement le réchauffement", a-t-souligné, rappelant que ce gaz est responsable d'"environ 30%" du réchauffement de la planète depuis la Révolution industrielle.

"C'est un des plus puissants gaz à effet de serre", a renchéri le président américain Joe Biden, assurant que les signataires de cet engagements représentaient 70% du PIB mondial. Les États-Unis et l'Union européenne avaient annoncé mi-septembre travailler ensemble sur ce projet d'accord, rejoint depuis par des dizaines d'autres pays dont le Canada, la Corée du Sud, le Vietnam, la Colombie ou l'Argentine.

LIRE AUSSIClimat : pourquoi la COP26 ne sera pas (totalement) un échec

Le méthane, deuxième gaz à effet de serre lié à l'activité humaine

Le méthane (CH4), émis par l'agriculture et l'élevage, les combustibles fossiles et les déchets, est le deuxième gaz à effet de serre lié à l'activité humaine après le dioxyde de carbone (CO2). Même s'il fait moins parler de lui, son effet de réchauffement est environ 29 fois plus important par kilogramme que celui du CO2 sur un horizon de 100 ans, et environ 82 fois sur une période de...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles