COP15 sur la biodiversité: une centaine de pays adoptent la «Déclaration de Kunming»

·2 min de lecture

Les représentants de plus d’une centaine de pays ont adopté ce mercredi 13 octobre la « déclaration de Kunming » sur la protection de la biodiversité dans le monde. Ce texte non contraignant doit marquer l’engagement des pays présents à la COP15 qui se tient en visioconférence dans le sud-ouest de la Chine.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Après le discours du président chinois Xi Jinping mardi, la « déclaration de Kunming » est un message fort de « détermination et d’unité » autour de la cause animale et végétale, a indiqué le ministre chinois de l’Environnement.

La Chine était impatiente de fixer le cap de ces six mois de négociations avant la deuxième phase de la COP15 au printemps prochain. Le texte adopté ce mercredi appelle les acteurs internationaux à agir de manière « urgente et concertée » pour transformer les économies de manière à préserver les espèces.

Ce n’est pas les gibbons qui s’y opposeront, ni les ours noirs, les pandas roux et les pythons birmans de cette province chinoise du Yunnan, qui accueille ce sommet sur la biodiversité, car il y a urgence : le rythme de disparition des habitants de nos milieux naturels n’a jamais été aussi élevé.

La déclaration reprend le concept de « civilisation écologique » de Xi Jinping, le numéro un chinois qui a promis la mise en place d’un fond de soutien à la protection de la nature dans les pays en développement doté de 200 millions, ainsi que 230 000 km2 d’espaces naturels préservés dont le parc Sanjiangyuan aux sources du Yangtze, le parc national des pandas géants à cheval sur trois provinces dans l’ouest du pays, ou ceux du tigre de Sibérie et du léopard du fleuve Amour dans le nord-est de la Chine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles