COP27 : un fonds négocié, « largement insuffisant » pour Macron

« L'idée d'un fonds seul est au pire inappropriée, au mieux largement insuffisante », a déclaré le président Macron.  - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP
« L'idée d'un fonds seul est au pire inappropriée, au mieux largement insuffisante », a déclaré le président Macron. - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP

Pas encore voté, déjà critiqué. Un fonds seul a été négocié à la COP27, qui a été prolongée de 24 heures dans ce but. Si l'accord n'a pas été encore signé, il fait déjà grincer des dents du côté de la France. En marge du sommet de la Francophonie en Tunisie, Emmanuel Macron est revenu sur cette nouvelle lors d'un point presse.

« L'idée d'un fonds seul est au pire inappropriée, au mieux largement insuffisante », a déclaré le président Macron. Un accord comportant la création d'un fonds spécifique dédié à la compensation des dégâts climatiques subis par les pays pauvres est donc en train d'être négocié à la conférence sur le climat de Charm el-Cheikh, en Égypte, qui planche aussi sur d'autres pistes de financement. L'accord doit encore être formalisé lors d'une grande réunion finale. « Dès qu'on a un problème, on crée des fonds […] quelle est la gouvernance, qui va mettre l'argent ? » s'est encore interrogé le président français.

Comme lors de son intervention à la COP27, Emmanuel Macron a défendu la proposition de Mia Mottley, Première ministre de la Barbade, qui appelle à une refonte massive des prêts de développement internationaux. La COP27, qui aurait dû se terminer vendredi soir, a longtemps bloqué sur la question de la compensation des dégâts déjà occasionnés par le changement climatique, les « pertes et dommages ». Ce sujet est plus que jamais au centre des débats après les inondations historiques qui ont récemment frappé le Pakistan et le Nigeria.