COP 27 : une conférence en Afrique, là où le climat se dérègle le plus

La COP27 se tient cette année en Egypte , sur le continent africain. Là où les pays en développement, fortement représentés, demandent un soutien financier beaucoup plus important aux pays développés, ainsi qu’un mécanisme pour que les pays riches payent le coût des "pertes et dommages" liés au changement climatique . Les États africains, qui représentent 4% des émissions de gaz à effet de serre, estiment ainsi injuste de payer le plus lourd tribut en termes de catastrophes climatiques.

>> LIRE AUSSI - Climat : 2015-2022 en passe d'être les années les plus chaudes jamais enregistrées

Une montée des eaux très forte dans le golfe de Guinée

Les conséquences se font déjà sentir, mais les choses s’aggraveront très sérieusement en 2030. Cyclones, inondations, sécheresses  : ces événements seront plus fréquents et plus intenses. D’après le Giec , près de 110 millions d’habitants seront alors menacés par la montée des eaux. "Le trait de côte recule extrêmement vite dans toute la côte du golfe de Guinée, en Afrique de l'Ouest", s’inquiète Sébastien Treyer, directeur de l'Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (Iddri).

"On a des villes qui subissent des évolutions du trait de côte qu'aucune autre grande ville du monde ne subit, et alors que ces grandes capitales voient affluer encore plus d'habitants, en raison de l’exode rural et de la croissance démographique", ajoute-t-il.

>> LIRE AUSSI - Coup d'envoi de la COP27 pour réveiller le combat pour ...


Lire la suite sur Europe1