La Convention pour le climat suggère de limiter la vitesse à 110 km/h sur autoroute

fr.info@motor1.com (Khalil Bouguerra)
Circulation autoroute

Cette proposition doit encore être votée par les membres de la Convention citoyenne pour le climat afin d'être présentée au gouvernement.

La limitation de la vitesse autorisée est un sujet épineux. De tout temps, de nombreux politiciens se sont heurtés sans succès à cet obstacle. Dernier en date, la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes départementales qui a provoqué un tollé auprès des Français. Le gouvernement d'Emmanuel Macron a fait machine arrière, la plupart des routes étant repassées à 90 km/h. 

Aujourd'hui, le sujet revient sur la table, mais cette fois, il n'est pas à l'initiative du gouvernement mais de la CCC, la Convention citoyenne sur le climat. Ces 150 Français ont été tirés au sort pour proposer des mesures afin de lutter contre le changement climatique. L'objectif étant d'abaisser les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40 % d'ici 2030 (par rapport à 1990).

Retour sur les 80 km/h

Ces volontaires se sont donc réunis et ont travaillé ensemble pour proposer un certain nombre de mesures qui seront présentées au gouvernement et au Président de la République, Emmanuel Macron. Plusieurs thématiques ont été abordées : se nourrir, Produire-Travailler, se déplacer, se loger et consommer. 

Parmi les propositions qui vont être votées ou non ce week-end par la Convention citoyenne en vue d'être présentées à l'exécutif, certaines concernent directement les automobilistes. Il est demandé à ce que l'utilisation solitaire de la voiture soit diminuée en développant d'autres modes de transport collectifs. Mais ce n'est pas tout, car les citoyens suggèrent aussi de réduire la vitesse à 110 km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h, toujours dans l'idée de réduire les émissions de GES (gaz à effet de serre).

La crise des Gilets jaunes

La Convention rappelle au passage que le transport de marchandises et les déplacements des personnes pèsent 31 % des émissions de GES en France. On peut également y lire, comme le rapporte le site Franceinfo, que "ce total est partagé entre les voitures (52% du total), les poids lourds (19%), les véhicules utilitaires (19%) et les vols intérieurs (4%)".

Très vite, l'association 40 millions d'automobilistes a publié un communiqué sur son site internet pour s'opposer fermement à cette proposition. L'association a même mis en ligne une pétition que vous retrouverez à cette adresse. Pour elle, cette mesure "ne permettrait ni d’améliorer la sécurité des usagers, ni de réduire l’impact des déplacements routiers sur le climat, mais qu’elle aurait en revanche un coût économique très élevé pour la société".

Nous verrons si cette proposition est votée ou non ce week-end par les volontaires de la Convention citoyenne sur le climat. Toujours est-il que sur les réseaux sociaux, dès la parution de ces propositions, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer et s'opposer à la limitation de la vitesse à 110 km/h. Cela s'annonce explosif.

 


Source: Franceinfo