La convention citoyenne pour le climat veut proposer deux mesures au référendum

Après neuf mois de travaux, les 150 Français tirés au sort pour participer à la convention citoyenne pour le climat ont révélé leurs conclusions dimanche 21 juin à la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne. 149 propositions ont été imaginées avec comme objectif de réduire jusqu’à 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Parmi les annonces majeures, ils souhaitent que deux mesures soient soumises au référendum : l’inscription dans la Constitution de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que l’instauration d’un crime d’écocide. Les citoyens bientôt reçus par Emmanuel Macron Le 29 juin prochain, les représentants de la convention seront reçus par Emmanuel Macron au palais de l’Élysée. Cela sera notamment l’occasion de débattre sur les autres propositions faites ce dimanche 21 juin : réduire de moitié les pesticides d’ici 10 ans, obliger les propriétaires à mieux isoler leurs logements, réduire la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes ou même encadrer la publicité pour les voitures polluantes.