Convention citoyenne pour le climat: Macron fait sa rentrée écolo

Emmanuel Macron se rend vendredi soir 10 janvier devant la Convention citoyenne sur le climat (CCC) qui doit proposer des mesures contre le réchauffement climatique d'ici le mois d'avril. Le président de la République va répondre aux questions des 150 citoyens tirés au sort qui composent cette instance.

Ce n'est pas un grand débat, mais ça risque d'y ressembler même si à l'Élysée on prévient qu'Emmanuel Macron ne va pas donner un cours magistral sur l'environnement et qu'il vient à la demande des membres de la Convention citoyenne pour répondre à leurs interrogations. Autrement dit, il ne veut pas donner l'impression que c'est lui qui tire les ficelles.

Mais tout de même, en ce début d'année 2020, le président veut bel et bien mettre en scène son ambition environnementale. Le 31 décembre, lors de ses vœux aux Français, il a affirmé sa volonté de faire de l'écologie l'un des piliers de l'acte 2 de son quinquennat. Il s'agit donc de passer des paroles aux actes. 

Dans son entourage, on le reconnait, il y a du travail pour concrétiser l'engagement écologique dans le quotidien des Français. Pour ne pas apparaître seulement comme le président des grandes envolées dans les arènes internationales comme au G7 de Biarritz quand les incendies ravageaient la forêt amazonienne.

À écouter aussi : L'environnement est devenu la première préoccupation des Français»

Emmanuel Macron entame donc une séquence environnement dans laquelle il a déjà inscrit plusieurs rendez-vous importants à son agenda. Notamment celui du Congrès mondial de la Nature organisé en juin à Marseille et dont il compte bien faire une tribune.

À lire aussi : France : la Convention citoyenne pour le climat démarre ses travaux