Convention citoyenne pour le climat : un bilan mitigé

Après de très longues discussions, la Convention citoyenne pour le climat avait fini par proposer au total 149 idées de réformes au gouvernement. Plusieurs d’entre elles ont été introduites dans le texte imaginé par l’exécutif, comme l’interdiction de certaines chaudières au fioul après 2022 ou bien l’arrêt des terrasses chauffées. Mais cela n’est pas assez pour des membres de la convention. Le gouvernement a reculé sur plusieurs points Des participants de cette convention regrettent que certaines propositions ne soient pas totalement appliquées. C’est notamment le cas pour le malus au poids pour les véhicules polluants. Seuls les automobiles de plus de 1,8 tonnes seront finalement taxées selon le texte de loi, alors que la Convention citoyenne pour le climat souhaitait imposer ceux de plus de 1,4 tonnes. Actuellement étudié par le Conseil d’État, ce projet de loi sera ensuite présenté au Parlement en 2021.