Pour contrer un hacker, Radiohead publie 18 heures de sessions de "OK Computer"

Laure Narlian
Pour couper l'herbe sous le pied d'un pirate, le groupe d'Oxford a préféré publier ces enregistrements inaboutis et inédits au profit du mouvement Extinction Rebellion qui alerte sur l'urgence face au changement climatique.

Radiohead a reconnu avoir été piraté : depuis une semaine, un hacker détenait 18 minidiscs contenant "l'ensemble des sessions d'enregistrement" de l'album OK Computer. Troisième album du groupe d'Oxford sorti en 1997, ce disque est sans doute le plus vénéré de toute la discographie de Radiohead.

Ces 18 minidiscs, compilés et archivés par Thom Yorke lui-même, contenaient des démos, des esquisses et des versions alternatives inédites des morceaux de OK Computer. Autant dire un trésor, que le hacker aurait menacé de livrer au public si Radiohead ne lui versait pas une rançon, de l'ordre de 150.000 dollars (132.400 euros), croit savoir le NME.

Le groupe publie le contenu des minidiscs au profit d'Extinction Rebellion

En guise de réponse, le groupe a décidé de publier ces 18 heures d'enregistrements, et d'en faire profiter Extinction Rebellion, mouvement social international qui milite pour la désobeissance civile face à l'urgence climatique.

Sur Twitter, le guitariste Jonny Greenwood a expliqué ce 11 juin : "Nous nous sommes fait pirater la semaine dernière. Quelqu'un a volé à Thom le minisdisc d'archive de OK Computer et a semble-t-il demandé 150.000 dollars pour ne pas le divulguer."

"Alors au lieu de - trop - se plaindre ou de l'ignorer, nous sortons les 18 heures (d'enregistrements) sur Bandcamp au profit d'Extinction Rebellion. Uniquement durant les 18 prochains jours. Moyennant 18 (...)



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi