Contredisant l'Otan et Washington, Volodymyr Zelensky soutient que le missile tombé en Pologne est russe

© Ukrainian Presidential Press Service/Handout via Reuters

Le président ukrainien a déclaré, lors d'une allocution télévisée mercredi, n'avoir « aucun doute ». Volodymyr Zelensky a affirmé que l'explosion survenue en Pologne , qui a entraîné la mort de deux agriculteurs du village de Przewodow, situé à huit kilomètres de la frontière avec l'Ukraine , n'a pas été causée par un missile ukrainien. Cité par l'agence Interfax Ukraine et relayé par l'Agence France-Presse, le chef d’État a insisté : « Ce n'était pas notre missile. » Par la suite, il a assuré que la frappe était d'origine russe, assurant fonder ses conclusions sur des rapports de l'armée ukrainienne auxquels il ne pouvait « que faire confiance ». Au cours de son discours, Volodymyr Zelensky a aussi demandé que l'accès au site de l'explosion soit autorisé à l'Ukraine, pour que le pays puisse participer à l'analyse des débris, afin de déterminer la provenance du missile.

En renvoyant la balle à son ennemi, Kiev discrédite le scénario avancé par Varsovie. « Rien n'indique qu'il s'agissait d'une attaque intentionnelle contre la Pologne. Il y a une forte probabilité qu'il s'agisse d'un missile qui a simplement été utilisé par la défense antimissile ukrainienne », avait annoncé plus tôt en conférence de presse le président polonais, Andrzej Duda, évoquant « un accident malheureux ».

Lire aussi - Guerre en Ukraine : que se passerait-il si un missile russe tombait sur l'un des pays de l'Otan ?

Washington, par la voix de la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Wat...


Lire la suite sur LeJDD