« Le contrecoup a été rude » : Antoine de Caunes revient sur sa brutale éviction du Grand Journal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Antoine de Caunes est assurément l’une des personnalités les plus populaires du paysage audiovisuel français. C’est en 1987 que le trublion acquiert sa notoriété grâce à ses sketchs réalisés sur le plateau de l’émission Nulle part ailleurs diffusée sur Canal +. Aux côtés de son complice José Garcia, il incarnera une ribambelle de personnages déjantés qui mèneront la vie dure à leur ami Philippe Gildas, la victime toute désignée de l’imagination débordante des deux humoristes. Il était donc tout naturel que l’époux de Daphné Roulier prenne la relève de Michel Denisot à la tête du Grand Journal en 2013 après que ce dernier a animé l’émission pendant neuf saisons consécutives.

L’expérience ne durera cependant que deux années. En 2015, le papa d’Emma et Jules est en effet remplacé par Maïtena Biraben. Un douloureux souvenir sur lequel Antoine de Caunes est revenu sur le plateau de Culture médias, l’émission animée par Philippe Vandel sur Europe 1 : « Le contrecoup a été rude parce qu'on était reparti pour une troisième saison, donc était en chauffe, on était en piste » explique t-il à l’animateur, « On avait tous les conducteurs prêts. Et puis un brutal changement de vie comme ça arrive souvent dans ce métier. Ce n'est pas à vous que je l'apprendrais Philippe. Donc le temps de se re-stabiliser ça a correspondu à une petite déprime… » Antoine de Caunes s’est heureusement remis de son éviction et s’apprête d’ailleurs à sortir Perso, un livre dans lequel il partage les souvenirs marquants (...)

Lire la suite sur le site de Voici

"J'ai un peu la vie de madame Tout-le-monde" : Jenifer se confie sur son quotidien de femme "normale"
« Je l'ai vraiment fait pour moi » : Audrey Fleurot revient sur son shooting pour le magazine Lui
Jacques Chirac : une statue de l'ancien président de la République profanée à Nice
Damien Thévenot : ce célèbre animateur avec lequel il a souvent été confondu
Michel Sarran évincé de Top Chef : le directeur des programmes de M6 dévoile les raisons de ce départ

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles