Contre un confinement général, Trump a des arguments bien à lui

ÉTATS-UNIS - Donald Trump ne veut pas se ranger à l’idée de mettre en place le confinement pour les États-Unis, et il l’a réaffirmé ce mardi 24 mars, arguant que cela pourrait “détruire” le pays économiquement et qu’une “grave récession” pourrait faire plus de victimes que le coronavirus.

Il avait déjà exprimé ce point de vue lundi 23 mars lors d’une conférence de presse à Washington. Pour expliquer ce refus, le président américain avait préparé ses arguments, parfois très limite, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article

16 états américains ont d’ores et déjà choisi d’imposer le confinement et l’arrêt des activités non essentielles, pour près de 58 millions d’habitants. Pourtant, le président n’a pas l’air de croire aux bienfaits d’un confinement de plus grande ampleur. 

Donald Trump l’affirme: les problèmes issus de l’arrêt de l’économie du pays pourraient engendrer “de plus gros problèmes” que le coronavirus.

New York, qui est l’épicentre de la pandémie aux États-Unis et concentre un tiers des cas de Covid-19, a réclamé ce mardi 24 mars un confinement total du pays. “Malheureusement, on voit que New York se rapproche de l’Italie”, a même déploré Jerome Adams, administrateur fédéral de la santé publique. Pour lui, les Américains concernés n’appliquent pas assez strictement les mesures décrétées par l’état, participant à la propagation rapide du virus. 

À voir également sur Le HuffPost: Trump brise le tabou d’un report des Jeux Olympiques de Tokyo

LIRE AUSSI:

Trump tient à rappeler l'origine "chinoise" du coronavirus, la preuve avec ses notes

Coronavirus : il prend du phosphate de chloroquine après avoir entendu Trump en vanter les mérites et meurt

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.