Contre les troubles du sommeil, les médicaments à proscrire selon "60 millions de consommateurs"

Marine Le Breton
1 / 2

Contre les troubles du sommeil, les médicaments à proscrire selon "60 millions de consommateurs"

Voici 3 des 8 médicaments ou compléments à proscrire selon "60 millions de consommateurs"

SOMMEIL - Vous êtes insomniaque, faites des apnées ou tout simplement avez du mal à trouver le sommeil lorsque vous vous couchez? Vous avez certainement déjà eu envie d'avaler un somnifère pour tomber dans les bras de Morphée.

Environ 30% de Français souffrent de pathologies les empêchant de bien dormir, rappelle "60 millions de consommateurs" dans un hors-série paru ce jeudi 8 novembre intitulé "Bien dormir, mode d'emploi". Près d'un Français sur 8 aurait consommé au moins une fois un médicament constitué de benzodiazépine, la molécule contre les troubles du sommeil et de l'anxiété.

Ceux-ci ne sont accessibles que sur présentation d'une ordonnance. Pourtant, d'autres médicaments qui ne sont pas directement des somnifères mais sont utilisés contre les troubles du sommeil sont en vente libre et peuvent poser problème.

"60 millions de consommateurs" a étudié deux sortes de produits en vente libre: des médicaments et des compléments.

3 médicaments à proscrire

En ce qui concerne les médicaments, il en existe seulement trois qui favorisent l'endormissement et ce sont des... antihistaminiques (indiqués dans le traitement des allergies): le Donormyl, le Lidène et le Phénergan. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'un des effets secondaires des antihistaminiques est d'être un sédatif. Cela en fait des médicaments prisés des insomniaques.

Parmi ceux-ci, un seul est à proscrire: le Phénergan. Choc anaphylactique, confusions, hallucinations, sont autant de risques décrits dans la revue. Ce produit est donc fortement déconseillé en automédication.

Deux autres médicaments qui ne sont pas des antihistaminiques sont à proscrire. Le Calcibronat, tout d'abord, un médicament à base de brome indiqué pour les troubles légers du sommeil, l'irritabilité, la nervosité. Non seulement ils ne sont pas efficaces pour améliorer le sommeil mais en plus, selon l'expert qui les a étudiés, ils "peuvent entraîner une perte d'appétit et des épisodes de confusion".

Le Toplexil,... Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Cette vidéo pourrait également vous intéresser :