Contre la pollution, des mangeurs de plastique

Libération.fr


Une larve contre le plastique ? Une chercheuse a découvert que les larves de vers de cire mangeaient du plastique, offrant une perspective de biodégradation. Pour dépolluer les océans, par exemple. «Une découverte importante, confirme le directeur de laboratoire à l’Institut méditerranéen d’océanologie. Peu d’organismes sont capables de dégrader le polyéthylène, et aussi rapidement.» Mais pour l’océanologue Richard Sempéré, «dans un environnement naturel, la dégradation avec des larves n’est pas imaginable, elles bouleverseraient l’écosystème. En revanche, ce processus est envisageable dans des stations de dégradations sous contrôle». A lire sur Libé.fr

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

En Syrie, l’attaque au gaz sarin bien «signée» par Al-Assad, selon Paris
L'UE lance une procédure contre la Hongrie, Orbán vient se défendre
Un amiral américain reconnaît le fiasco de «l’armada» en route vers la Corée du Nord
Yémen, la guerre continue, la faim gagne
Frappes en Irak et en Syrie: Ankara affirme avoir informé ses alliés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages