Contre la fermeture d'une maternité, des maires de l'Indre menacent de démissionner

1 / 2

Contre la fermeture d'une maternité, des maires de l'Indre menacent de démissionner

Des élus locaux menacent de rendre leur écharpe ce jeudi pour protester contre la fermeture d'une maternité du département de l'Indre, sur fond de désertification médicale.

Après plusieurs mois de colère et de mobilisation, une soixantaine d'élus sont sur le point de présenter leur démission au préfet de l'Indre, ce jeudi soir à Châteauroux, pour protester contre la fermeture de la maternité de la commune du Blanc dans l'Indre.

Dans ce service hospitalier de cette commune de 7.000 habitants, plus aucun acte médical n'est pratiqué depuis juin, faute de professionnels de santé. La fermeture, qui était censée être provisoire, pourrait finalement devenir définitive. La décision du conseil de surveillance de l'hôpital sera rendue le 19 octobre prochain. Si tel était le cas, les habitants devraient effectuer une heure de route pour accéder à la maternité la plus proche.

Une heure de route pour aller accoucher

Jennifer Le Blanc va par exemple devoir faire 45 kilomètres pour se rendre à la maternité de Châteauroux, située à une heure de route. Elle et son époux redoutent déjà un tel trajet dans l'urgence, sous tension.

"Le réseau téléphonique est très mauvais sur cette route, donc s'il y a la moindre complication on sera seuls le papa et moi. Livrés à nous-mêmes" explique Jennifer à BFMTV.

"C'est un désengagement total!"

"C'est injuste pour le territoire, c'est un désengagement total en matière de santé. Et c'est violent de demander à des femmes d'aller accoucher à plus d'une heure de route de leur domicile. C'est intolérable!" déplore...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi